Si vous avez lu l’article Nos conseils en vidéo sous-marine, où nous avons abordé les prises de vue sous l’eau, il vous faut maintenant passer au montage. C’est l’une des phases les plus importantes pour réaliser de superbes films sous-marins. Nous ne sommes pas de véritables cinéastes, mais c’est avec plaisir que nous partageons ici nos astuces en montage vidéo sous-marine, basées sur notre expérience SeacretDive.

Comme vu précédemment, c’est moi, Renaud, qui suis à la manœuvre lorsqu’il s’agit de réaliser nos montages vidéos.

Réaliser un montage vidéo sous-marin

Le choix du logiciel

A la fin de mes études et de mon association audio-visuelle, j’abandonne la vidéo et Adobe Premiere Pro, vie active oblige. Quelques années plus tard, et avant de découvrir la plongée, je me mets à réaliser des photo-montages ou de courts montages de vacances. Pour cet usage informel, je m’oriente vers des logiciels plus pratiques :

J’essaye donc un certain nombre de logiciels différents, certains excellents, mais je trouve toujours quelque chose pour me rappeler mon bon vieux Adobe Premiere Pro de mes études. Ainsi, je décide de me replonger dedans.

Des montages courts

Lorsque je réalise mes premiers montages de plongées sous-marine, je suis très fier du résultat. Je les trouve presque parfaits. Mais quand je les montre à d’autres personnes, elles décrochent au bout de 4 à 5 minutes. Je diminue donc progressivement la durée de mes films. De 45 minutes, je passe à 10 ou 15 minutes. Et finalement, je ne dépasse plus 5 minutes de film. D’ailleurs, je remarque plus tard que cette durée est un seuil psychologique pour beaucoup de gens.

L’importance de la musique

Pour avoir une vidéo dynamique et percutante, le choix de la piste musicale est crucial. C’est elle qui structure mon montage. J’aime particulièrement changer de plan sur le même rythme que la musique, comme à chaque coup de grosse caisse de batterie, par exemple. Si c’est une musique joyeuse et avec un rythme rapide, mes plans sont courts, mes transitions rapides et nettes. Si mon sujet est majestueux et gracieux, comme nos superbes raies manta des Maldives, je choisis une musique calme. Mes plans sont alors plus longs (sans jamais dépasser 5 secondes), mes transitions plus estompées et douces.

En revanche, le droit à la propriété empêche quiconque d’utiliser des musiques commerciales sans l’accord de l’auteur ou sans adhésion à la SACEM. Je suis donc dans l’obligation d’utiliser des musiques libres de droit. Et il en existe un nombre incalculable, pour tous les goûts. Ainsi, je consulte chaque jour plusieurs chaînes Youtube de musiques libres de droit. Je télécharge les pistes qui m’intéressent et je les trie par thème (calmes, épiques, joyeuses, délurées…) pour avoir une bibliothèque prête. Voici les chaînes que je suis :

En bonus : les transitions

Enfin, les transitions entre les plans, c’est la cerise sur le gâteau. C’est la touche supplémentaire qui vient lier tout le montage et lui donner du relief. Premiere Pro me propose déjà des transitions de base (fondus enchaînés ou au noir, zoom avant-arrière,…) Mais j’en ai installé de nouvelles proposées par certains créateurs qui en les mettent à disposition gratuitement.

transition-zoom-youtube-seacretdive
Transition “zoom”

Avez-vous des questions ?

J’espère que cet article vous a donné un aperçu du montage vidéo et que ces astuces vous seront utiles. Si vous avez des questions sur les logiciels ou sur nos films, n’hésitez pas à nous contacter via notre formulaire.


Pour découvrir tous mes montages vidéo, rendez-vous sur notre chaine YouTube.

Abonnez-vous pour recevoir en priorité nos derniers montages.

Seacret Dive

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *